Faire de votre comptabilité analytique un vrai outil de pilotage stratégique

Parce qu’une comptabilité analytique mal construite peut vous amener à des décisions erronées.

« Les chiffres sont comme les gens, si on les torture assez, on leur fait dire n’importe quoi. »

Didier Hallépée, écrivrain français

Notre offre dédiée à la gestion de votre comptabilité analytique

Pour beaucoup, la comptabilité analytique est considérée comme un outil annexe, utile certes mais moins important ou stratégique que les autres outils de pilotage généralement utilisés dans les entreprises comme le tableau de bord, le prévisionnel de trésorerie, etc.

Cette approche est réductrice et surtout dangereuse. La comptabilité analytique est un élément essentiel au pilotage de l’entreprise. Et justement, pour reprendre la citation de Dider Hallépée, la mise en place d’une telle comptabilité ne doit trop triturer les données de l’entreprise, les résultats produits pourraient être contraires à la réalité. 

La « compta-ana » est un processus de comptabilisation des opérations qui, à la différence de la comptabilité générale, ne considère pas les flux en fonction de leur nature mais en fonction de leur destination. Par exemple, un billet d’avion sera constaté en frais généraux – transports en comptabilité générale mais sera affecté à différents postes dans l’analyse des coûts selon qu’il permet à un commercial d’aller voir un client ou à un technicien après-vente d’intervenir sur un matériel. La conséquence immédiate de cela est que s’il existe une seule comptabilité générale régie par une norme imposée aux entreprises, il existe autant d’organisations analytiques qu’il existe d’entreprises. 

Si chaque entreprise peut organiser sa compta-ana comme elle l’entend, alors la difficulté de l’exercice est double : 

  1. Déterminer les axes d’analyse (les « destinations ») pertinents pour l’entreprise.
  2. Organiser le flux d’informations comptables de façon à alimenter ces axes comme il se doit. 

Il apparaît donc que le modèle de calcul des coûts de revient en vigueur dans l’entreprise est un élément clé pour la mise en place de la comptabilité associée. Plus ce modèle sera complexe, plus les règles d’alimentation de l’outil comptable le seront également. L’arbitrage entre complexité du processus de détermination des données et d’alimentation et précisions des informations ne sera pas la chose la plus aisée à réaliser.  

 Compte tenu de l’impact que peuvent avoir sur les décisions stratégiques de l’entreprise les chiffres issus de cette comptabilité, In Extenso conseille évidemment à ses clients de consacrer suffisamment de temps à cette analyse avant de prendre leur décision. Nos équipes sont bien évidemment à même de vous aider à objectiver cette réflexion. 

Vos questions

  • J’ai besoin d’informations plus précises sur mes coûts, la comptabilité analytique peut-elle être une solution ?

  • Je ne suis pas une industrie, est-ce que j’ai besoin d’une compta-ana ?

  • Mon activité évolue, comment y adapter mes règles de compta-ana ?

  • Quelle approche mettre en œuvre pour disposer d’une comptabilité analytique adaptée à mon activité ?

  • Je vais changer d’outil comptable, les fonctionnalités analytiques doivent-elles être déterminantes dans mon choix ?

  • La mise en place d’une comptabilité analytique ne concerne-t-elle que les équipes comptables ?

Vous avez des besoins spécifiques ?

Contactez nos experts

La mise en place d’une comptabilité analytique doit impliquer bien au-delà des équipes comptables

Le choix et la mise en œuvre d’un outil de comptabilité générale est souvent un projet géré par les équipes comptables et uniquement par les équipes comptables. Compte tenu de la nature du travail et de la spécificité normative de la matière traitée, cela peut se comprendre. Mais en est-il de même pour un outil de comptabilité analytique ?

Nous l’avons vu plus en avant. La comptabilité analytique n’est pas comme sa sœur la comptabilité générale, une matière normée au sens réglementaire du terme. Même si certaines de ses règles sont génériques, on pourrait presque dire : « Il y a autant de comptabilités analytiques qu’il y a d’entreprises. ».

En effet, la comptabilité analytique s’appuie sur les méthodes de calcul de coût qui impliquent bien au-delà des bureaux du service comptable. On peut dire qu’imaginer mettre en place une comptabilité analytique en travaillant uniquement entre comptable serait une grave erreur. Ne serait-ce qu’à cause de l’obligation de s’assurer que les services concernés seront capables d’alimenter le système comptable avec les données analytiques requises.

En tant qu’AMOA du système d’information, nous savons que la réussite d’un projet informatique est souvent scellée dès l’expression de besoins. Dans le cas de la mise en œuvre d’une comptabilité analytique, nous sommes exactement dans le même cas de figure.

Si les attendus de cette comptabilité ne sont pas suffisamment précis et clairement exprimés en début de projet alors il  y a de grandes chances que le résultat final ne produise pas les informations dont l’entreprise a besoin ce qui peut, compte tenu de leur nature, être très dommageable pour l’entreprise.

La réussite de la mise en œuvre d’une comptabilité analytique ne dépend donc pas uniquement des compétences techniques de vos équipes comptables. Il est nécessaire au contraire d’impliquer l’ensemble des équipes de l’entreprise, à des degrés divers, pour s’assurer qu’elles seront à même d’alimenter le système d’information avec les données nécessaires. La maîtrise par les équipes d’In Extenso des méthodes de calculs de coût, des principes de structure des organisations ainsi que des règles de gestion de projet vous assure d’abord une instruction précise et complète de votre projet puis un suivi efficace de la mise en œuvre de votre solution.

Mettez toutes les chances de votre côté, faites appel à In Extenso !

PME

Avec une organisation et des besoins aussi spécifiques que variés, les PME requièrent un accompagnement adapté et des talents d’anticipation
Découvrez notre offre