2 min.

Comment établir une bonne relation banque – entreprise en tant que créateur ?

Date de publication : 10.05.19

Jérémy Heinrich

Partenaire incontournable des chefs d’entreprise et des porteurs de projet, la banque intervient dans de nombreux aspects de la vie d’une entreprise : financements, assurances, placements, moyens de paiement, conseils… Mais comment assurer une bonne relation banque – entreprise lorsqu’on est entrepreneur, et faire de sa banque son meilleur allié ? Nous vous donnons quelques clés !

1 – Soignez votre business plan et maîtrisez votre sujet

C’est un élément indispensable lors d’une demande de financement bancaire : vous devez être en mesure de présenter un business plan détaillé et réaliste. Ce document permettra de mettre en avant l’adéquation de l’homme avec le projet, mais aussi la viabilité de ce dernier. N’hésitez donc pas à le faire valider par un professionnel, organisme d’accompagnement ou expert-comptable !

Si la rédaction d’un business plan efficace vous aidera sans doute, vous devez également être en mesure de répondre à toutes les questions du banquier à propos de votre projet. Une maîtrise parfaite du marché, de la concurrence ainsi que de vos hypothèses financières est donc nécessaire. C’est pourquoi être accompagné par un expert-comptable ne suffit pas ! Il ne faut pas entièrement vous reposer sur lui, au contraire : vous devez montrer que vous maîtrisez votre projet dans son intégralité. C’est votre vision de chef d’entreprise qui vous permettra de convaincre votre banquier.

2 – Faites-vous accompagner

Dans le cadre d’une création, l’accompagnement s’avère être un vrai avantage lorsqu’il s’agit d’établir une relation banque – entreprise.

De l’expert-comptable qui vous permettra de traduire votre projet en chiffres aux organismes d’aide à la création – comme les Chambres consulaires, France Active, Initiative France, le Réseau Entreprendre ou les réseaux associatifs de conseils en création –, être soutenu dans son projet de création est un gage de sérieux et de crédibilité auprès des banques. Lors d’une demande de financement, n’hésitez donc pas à mettre en avant les organismes qui ont validé et encouragé votre projet, voire à leur demander de vous accompagner aux rendez-vous. Cela vous permettra de sécuriser votre démarche et de mettre toutes les chances de votre côté !

3 – Instaurez une relation de confiance et prévenez en cas de difficultés

Votre demande de financement bancaire a été acceptée ? Bravo, mais attention : votre partenariat avec votre banquier ne fait que commencer. Vous devez mettre au point une véritable stratégie bancaire et entretenir la relation banque entreprise !

Pour cela, il est important de fixer des points réguliers avec vos conseillers bancaires – même quand tout va bien ! Vous pouvez également leur partager vos tableaux de bord et les inviter dans vos locaux, pour qu’ils aient une vision plus précise de votre projet et de ses ajouts. Ainsi, ils seront plus enclins à vous soutenir !

En revanche, mettre votre banque devant une situation d’urgence, ou devant un fait accompli, pourrait nuire à la relation de confiance que vous avez construite. Mieux vaut donc anticiper vos besoins en trésorerie, et toujours informer vos conseillers en cas de difficultés financières. Vous pourrez ainsi réfléchir ensemble – et sereinement – aux meilleurs moyens de procéder.

Vous l’aurez compris : une bonne relation banque – entreprise repose sur la maîtrise de votre projet, et sur l’entretien d’une relation de confiance avec vos conseillers bancaires. Pour garantir le succès de votre création d’entreprise, nos experts Point C et de nombreux organismes sont là pour vous accompagner. Leur expertise est souvent un atout et une garantie supplémentaire pour démarrer votre relation bancaire avec toutes les cartes en mains !

Partagez cet article
A propos de L’auteur

Jérémy Heinrich

Responsable client et Conseiller en création d’entreprise

Jérémy est spécialisé dans la création et reprise d’entreprise. En tant que Responsable client chez Point C, il conseille les entrepreneurs dans la création et gestion quotidienne de leur entreprise.

Voir d'autres articles

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Organiser la rémunération des fonctions de direction et des prestations de services dans un groupe de sociétés : difficultés et possibilités

C'est bien connu, les management fees, c'est dangereux. Les flux financiers de refacturations via des conventions de prestations dans un [...]

Vidéo

Choix de la forme sociale : 5 conseils pour les créateurs d’entreprise

Vous avez un projet de création d'entreprise et vous avez décidé de créer votre société ? Le choix de la forme sociale est un élément [...]

Projet de loi de finances pour 2020 – Recentrage de l’ACRE sur son public cible

L'article 80 du projet de loi de finances pour 2020 prévoit la limitation du bénéfice de l'ACRE dans certains cas.

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ? Laissez un commentaire

Notre politique de protection des données personnelles.