3 min.

Les chiffres du marché hôtelier français en octobre 2018

Date de publication : 04.10.18

Philippe Gauguier

Pourquoi se priver d’une bonne habitude ? Nous revenons pour vous sur les chiffres du marché hôtelier d’octobre 2018. Des chiffres qui confirment une belle tendance pour le secteur !

Les chiffres du marché hôtelier en France

À l’échelle nationale, les hôteliers ont enregistré de bons résultats. Toutes les catégories affichent des chiffres d’affaires hébergement (RevPAR) en hausse par rapport à l’année précédente, allant de +4 % sur l’hôtellerie de luxe à +14 % sur le milieu de gamme. Une progression qui est principalement due à une belle augmentation du revenu moyen par chambre louée sur l’ensemble des catégories (entre +7 % et +10 %).

Les taux d’occupation affichent également une tendance positive : en données cumulées depuis janvier, on constate une hausse de +2 % à +3 %. Seule l’hôtellerie super-économique enregistre un léger recul sur la période, et le segment du luxe un recul de -2 % en octobre.

En fin de mois, la progression des prix moyens par chambre louées ont entraîné une franche progression des RevPAR par rapport à 2017.

Le marché hôtelier à Paris

Le mois d’octobre 2018, comme le mois de septembre 2018, s’avère être un très bon mois pour les hôteliers de la région parisienne ! Ces derniers ont pu voir l’occupation de leurs établissements « boostée » par la forte présence de la clientèle d’affaires et de la clientèle étrangère.

On observe que les clientèles américaines, britanniques, espagnoles, italiennes, russes et brésiliennes sont en hausse par rapport à 2017. La bonne conjoncture des événements et des salons professionnels a joué un rôle primordial dans cette progression.

La tenue du rendez-vous mondial de l’innovation alimentaire (SIAL), salon biennal qui se tient les années paires à Villepinte et accueille environ 150 000 visiteurs, ainsi que celle du salon EURONAVAL – le Mondial des Technologies Navales du futur – au Bourget (25 000 visiteurs environ) y ont notamment contribué. Ainsi, Paris et le reste de l’Île-de-France peuvent se targuer d’avoir réalisé de très bons niveaux de performance par rapport à l’année passée.

Les RevPAR sont en hausse sur toutes les catégories, entre +14 % pour la catégorie luxe et palace et +27 % pour la catégorie économique. Ces progressions sont principalement dues à l’augmentation des prix moyens par chambre louée. Les résultats en données cumulées à fin octobre affichent des RevPAR progressant, de +9 % pour les établissements haut de gamme à +15 % pour les établissements économiques.

Le marché hôtelier en régions

Face à une région parisienne qui semble avoir le vent en poupe, les établissements en régions affichent des progressions plus timides. Tendance similaire à la région parisienne, ce sont les revenus par chambre louée qui portent la hausse des RevPAR, puisqu’ils sont en augmentation sur l’ensemble des catégories, de +2 % sur le milieu de gamme à +7 % sur le luxe et le super-économique.

En revanche, les taux d’occupation reculent sur l’hôtellerie super-économique et les catégories supérieures (luxe et haut de gamme). Plusieurs grandes agglomérations françaises ont enregistré de fortes progressions de leurs performances : Rennes, Rouen ou Reims progressent sur toutes les catégories. Parmi celles-ci, les segments économique et milieu de gamme affichent des progressions de RevPAR supérieures à +15 %. En données cumulées, les RevPAR sont en croissance de presque +4 % sur l’hôtellerie super-économique, et d’environ +2 % sur les autres catégories.

Zoom sur l’hôtellerie azuréenne

Enfin, la Côte d’Azur semble être légèrement en marge de cette belle tendance nationale, puisque les résultats du mois d’octobre sont plus mitigés, avec notamment des taux d’occupation stables, voire en recul sur certaines catégories (luxe et milieu de gamme) par rapport à 2017.

Quant aux recettes moyennes par chambre louée, on observe une légère baisse de moins de -1 % sur l’hôtellerie économique et milieu de gamme. Du fait de la baisse d’occupation et du prix moyen par chambre louée, l’hôtellerie milieu de gamme enregistre un retrait de son chiffre d’affaires hébergement ce mois-ci. L’agglomération de Nice semble cependant avoir échappé à ce phénomène et affiche des RevPAR en hausse. Toutefois, en données cumulées de janvier à octobre 2018, les résultats de la Côte d’Azur confirment la tendance du reste de l’année… et toutes les catégories affichent des RevPAR en hausse !

Chaque mois, In Extenso vous propose un observatoire statistique recensant les performances du marché hôtelier, de plus de 2 500 hôtels pour une capacité théorique de plus de 195 000 chambres, soit un tiers du parc hôtelier français.


Vous souhaitez recevoir notre étude mensuelle par mail ? C’est par là !

Partagez cet article
A propos de L’auteur

Philippe Gauguier

Associé In Extenso Tourisme, Culture & Hôtellerie

Voir d'autres articles

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Création d’entreprise : pourquoi se faire accompagner ?

Par méconnaissance des acteurs du marché ou encore par souci d’économie, de nombreux porteurs de projet négligent l’accompagnement [...]

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ? Laissez un commentaire

Notre politique de protection des données personnelles.