4 min.

Topo

Jeune entreprise : comment bien choisir son local professionnel ou son bureau ?

Date de publication : 10.03.20

Création d'entrepriseCréateur

image a la une

Myriam Aristorena

Vous avez un projet de création d’entreprise et vous ne savez pas encore où exercer votre activité ? Le choix du bureau ou du local professionnel est une étape importante : c’est le reflet de votre image vis-à-vis de vos clients, de vos fournisseurs et de vos partenaires. Les différentes possibilités sont fonction de votre projet. Selon qu’il s’agisse d’une activité commerciales ou non, nécessitant la réception du public ou non, nécessitant un lieu de stockage ou non mais également en fonction de vos envies : solution économique ou envie de ne pas être seul.

Avant de vous lancer dans la recherche d’un local il est important que vous fassiez le point sur ces éléments-là. En fonction de votre arbitrage, plusieurs solutions s’offrent à vous : local professionnel ou commercial, pépinières, espace de coworking, incubateur, votre domicile.

Activités commerciales nécessitant la réception du public : installer son entreprise dans un local professionnel

Deux options s’offrent à vous : louer ou acquérir des locaux professionnels pour votre entreprise.

Dans le cas de la location, il existe deux types de contrat pour un bien immobilier destiné à un usage professionnel :

  • Le bail commercial : consacré aux activités commerciales, industrielles et artisanales et obligatoire conclu pour une durée déterminée d’au moins 9 ans.
  • Le bail professionnel : consacré aux activités non commerciales et aux activités de travaux immobiliers et conclu pour une durée de 6 ans minimum.

Dans le cas d’un achat, il s’agit d’un projet immobilier à part entière qui nécessite l’accompagnement par un professionnel.

Le choix du local professionnel et de l’emplacement est une étape importante car la localisation impactera plus ou moins fortement vos chances de réussite : la prise en bail ou l’achat des locaux représentent un engagement conséquent. Cela nécessite de prendre en compte plusieurs critères : le local est-il adapté à l’activité ? Le local est-il situé dans une rue passante ? Est-ce que ma clientèle cible fréquente le quartier ? Mes concurrents sont-ils à proximité ? Le local est-il facilement accessible (transports en commun, parking proche…) ? Quelles sont les clauses du bail ? Est-ce qu’il faut réaliser de gros travaux dans le local ? Quels sont les projets prévus pour le quartier ? Le budget prévu dans votre business plan vous permet-il d’accéder à ce local ?

Activités non commerciales avec un besoin ponctuel de recevoir du public

Installer son entreprise au sein d’une pépinière, d’un incubateur ou d’une couveuse d’entreprises

Une pépinière d’entreprises est une structure d’accueil, d’hébergement et d’accompagnement, réservée aux créateurs d’entreprises de tout secteur d’activité. L’objectif : permettre aux nouvelles entreprises de les aider dans leur lancement et leur développement, et de renforcer leur longévité. Les pépinières d’entreprises proposent des bureaux, des ateliers, des équipements, des espaces de stockage, des salles de réunion et des services partagés à moindre coût, pendant le temps nécessaire au démarrage de l’entreprise.

La couveuse d’entreprise offre un hébergement juridique aux entreprises avant leur création, c’est-à-dire qu’elle leur prête son numéro de SIREN. C’est un dispositif encadré par un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) et destiné aux créateurs d’entreprises qui souhaitent tester leur activité en toute sécurité, avant de se lancer.

L’incubateur est une structure d’accueil et d’accompagnement d’entreprises innovantes, technologiques ou très spécialisées, à fort potentiel. Il peut aussi proposer des services d’hébergement, de conseil et de financement. Les incubateurs peuvent être publics, privés ou rattachés à des écoles.

Ces solutions présentent également l’avantage de reposer sur un réseau de partenaires et de réunir plusieurs entreprises en un même lieu, ce qui peut favoriser le développement de votre réseau et la rencontre de vos futurs partenaires ou clients.

A lire : Les 10 étapes clés de la création d’entreprise

Installer son entreprise dans un centre d’affaires ou un espace de coworking

Le centre d’affaires est un immeuble de bureaux proposant aux entreprises de louer des locaux privatifs, avec ou sans mobilier, et où plusieurs services sont proposés en support : équipement informatique, location de salles de réunion, secrétariat, accueil téléphonique et physique, gestion du courrier… Il peut également être le centre de domiciliation du siège social de votre entreprise.

L’espace de coworking accueille des professionnels de tous les secteurs dans un environnement professionnel et convivial, et vise à favoriser la mutualisation des ressources, le partage des expériences, les rencontres et la collaboration. Souvent, des animations y sont proposées : ateliers, conférences, expositions….

Ces lieux vous permettront de générer des économies sur certaines charges (électricité, loyer, accès internet, matériel…) et d’éviter l’isolement.

Activités non commerciales ne nécessitant ni réception du public, ni espace de stockage 

La domiciliation de l’entreprise

La domiciliation de l’entreprise correspond à son adresse administrative (siège social) et doit être déclarée au moment de la création. L’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) ou au RM (Répertoire des Métiers) impose d’avoir une domiciliation.

Installer son entreprise chez soi

Plusieurs avantages se présentent lorsque l’on choisit de travailler à domicile. L’avantage principal : le coût à supporter est nul et l’entrepreneur pourra décider de déduire certaines charges de son bénéfice professionnel (électricité, entretien de l’immeuble, impôt foncier…). C’est également une solution avantageuse en termes d’organisation : pas de temps du perdu sur les trajets et tout est à disposition chez soi.

Toutefois, cette option nécessite quelques précautions. Il doit s’agir de votre résidence principale, et seul l’occupant du logement est autorisé à exercer son activité à domicile, cela pourra notamment poser problème en cas de recrutement. Aussi, il vous faudra vérifier que votre bail ou règlement de copropriété vous autorise à exercer à domicile et votre activité ne devra occasionner aucune nuisance pour le voisinage (bruit, passage de clientèle ou de marchandises…).  Si vous installez votre entreprise chez vous, nous vous conseillons de fixer des règles et des horaires de travail afin de préserver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Faites vous accompagner pour identifier la solution la plus adaptée à votre situation et bénéficiez d’un réseau de partenaires en faisant appel à des professionnels de la création d’entreprise afin de trouver le bureau ou le local professionnel idéal.

Partagez cet article
A propos de L’auteur

Myriam Aristorena

Conseillère en création d’entreprise

En tant que conseillère en création d’entreprise au Point C, Myriam accompagne les futurs entrepreneurs dans toutes les étapes de la préparation de leur projet.

Voir d'autres articles

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Topo

Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2021 : une poursuite de la gestion de la crise sanitaire

Le projet de loi de financement pour 2021 a été adopté définitivement à l'Assemblée nationale le 30 novembre 2020 et devrait être [...]

Topo

Abandonner les loyers des locaux professionnels : le point sur les avantages du crédit d’impôt accordés aux bailleurs

Afin d'aider les entrepreneurs, le gouvernement a décidé d'inciter les bailleurs à abandonner les loyers des locaux professionnels en [...]

Changement de code APE : quelles incidences en matière sociale ?

Mis sur le devant de la scène par l'épidémie de Covid 19, qui a généré des aides fiscales et sociales réservées à certains secteurs [...]

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ? Laissez un commentaire

Notre politique de protection des données personnelles.