2 min.

Vidéo

Quels sont les dispositifs d’aide à la création et à la reprise d’entreprise ?

Date de publication : 13.05.19

Sylvère Brost

Vous aimeriez bénéficier d’un coup de pouce pour faire décoller votre projet ? Pour cela, de nombreux dispositifs d’aide à la création et à la reprise d’entreprise existent. Les connaissez-vous bien ? Savez-vous à qui vous adresser ? Nous faisons le point sur le sujet en vidéo avec Sylvère Brost, expert In Extenso spécialisé dans l’accompagnement des créateurs et des repreneurs d’entreprise.

Les aides à la création et à la reprise d’entreprise, en bref

En tant que créateur ou repreneur d’entreprise, vous pouvez avoir accès à diverses aides…

  • les aides financières : de l’argent directement perçu (prêt d’honneur, subventions…) ;
  • les aides fiscales, telles que les exonérations de charges ;
  • les aides en accompagnement, par des dirigeants en activité, des incubateurs, des pépinières ou des cabinets spécialisés.

Les critères d’attribution des aides

Ces différentes aides sont liées à des critères d’attribution, et notamment : le financement bancaire obtenu, la nature du projet (création, reprise) ou encore les besoins en investissement. À cela s’ajoutent des critères personnels : lieu du siège social, domaine d’activité, âge, sexe…

A lire : comment faire rimer création et reconversion professionnelle ?

Les organismes délivrant des aides, entre public et privé

Comme les aides, les organismes proposant des dispositifs d’aide à la création d’entreprise sont nombreux. On peut distinguer :

  • les organismes publics : les Chambres de commerce et d’industrie (CCI), les Chambres des Métiers et de l’Artisanat ou encore la Maison de la Création d’Entreprise.

  • les organismes privés ou parapublics, tels que le Réseau Entreprendre, Initiative France, les réseaux associatifs (BGE, PEPITE pour les étudiants entrepreneurs, Réseau Les Premières pour les Femmes…) ou encore Bpifrance, qui sont là pour vous accompagner et répondre à vos besoins.

Rien de tel que les contacter pour connaître leurs critères d’attribution et, ainsi, savoir si vous pouvez prétendre à une aide à la création et / ou à la reprise d’entreprise. Pour cela, vous vous devrez également rédiger un business plan efficace avec un prévisionnel soigné, révisé par un expert-comptable, déterminer vos besoins de financement et le chiffre d’affaires attendu, identifier vos charges…

Découvrez : 7 bonnes raisons de vous faire aider par un expert-comptable

Généralement, une demande d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise peut prendre de 6 à 8 semaines. Mais cela dépend évidemment de votre avancée et de nombreux critères… Des questions restent en suspens ? Notre expert Sylvère Brost est à votre disposition !

Partagez cet article
A propos de L’auteur

Sylvère Brost

Conseiller en création et reprise d'entreprise

Depuis 2014, Sylvère est spécialisé dans l’accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise chez Point C.

Voir d'autres articles

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Organiser la rémunération des fonctions de direction et des prestations de services dans un groupe de sociétés : difficultés et possibilités

C'est bien connu, les management fees, c'est dangereux. Les flux financiers de refacturations via des conventions de prestations dans un [...]

Vidéo

Choix de la forme sociale : 5 conseils pour les créateurs d’entreprise

Vous avez un projet de création d'entreprise et vous avez décidé de créer votre société ? Le choix de la forme sociale est un élément [...]

Projet de loi de finances pour 2020 – Recentrage de l’ACRE sur son public cible

L'article 80 du projet de loi de finances pour 2020 prévoit la limitation du bénéfice de l'ACRE dans certains cas.

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ? Laissez un commentaire

Notre politique de protection des données personnelles.