2 min.

Comment changer de banque sereinement ?

Date de publication : 23.06.19

Gestion de sociétéArtisan - commerçant - TPEPMEProfession libérale

Carine Rota

Une bonne relation banque-entreprise doit s’inscrire dans la durée ? Certes, mais l’évolution de votre entreprise peut vous amener à changer de banque : déménagement, frais de gestion trop élevés, détérioration de la relation avec le banquier… Dans une telle situation, vous devez être certain de le faire pour les bonnes raisons, et savoir comment réagir avant de demander un transfert de votre compte professionnel. Nous vous donnons trois recommandations à suivre pour changer de banque sans que cela ne se transforme en parcours du combattant.

1 – Renseignez-vous sur votre future banque

Pour commencer, vous devez bien vous renseigner quant aux différentes offres proposées par les banques, et prendre le temps de les mettre en concurrence – D’ailleurs, la Fédération Bancaire Française s’est engagée depuis 2009 à proposer un service d’aide afin de faire jouer la concurrence.

N’hésitez pas à vous entourer de conseils avisés – auprès de juristes, d’un expert-comptable… –, afin d’effectuer un comparatif des offres mais aussi de bien préparer votre dossier : un certain nombre de documents vous sera demandé avant que le transfert soit accepté. Une fois votre choix fait, prenez le temps de lire attentivement les conditions d’utilisation de votre future banque, ainsi que les modalités de transfert de votre ancien compte afin d’éviter toute mauvaise surprise.

2 – Informez vos partenaires de votre changement de banque

Prévenir vos partenaires et vos clients de votre changement de coordonnées bancaires n’est pas une option ! Généralement, c’est votre nouvelle banque qui se charge de les avertir, qui contacte les organismes avec lesquels vous avez des prélèvements programmés et permanents : loyer, salaires, Urssaf, sécurité sociale… Sauf que ces services peuvent être facturés – ce qui rend d’autant plus importante la lecture et l’éventuelle négociation des modalités de transfert !

3 – Ne vous précipitez pas pour changer de banque !

Pour que votre opération de changement de banque soit une réussite, mieux vaut ne pas confondre vitesse et précipitation, et faire les choses au fur et à mesure. Avant de clôturer définitivement votre ancien compte et de ramener votre solde à zéro, veillez à laisser une provision suffisante pour régler vos différentes opérations en cours – des chèques ou des prélèvements qui ne seraient pas encore débités, par exemple. Si un encours se présentait après clôture de votre compte, vous vous exposeriez à des poursuites et à une interdiction d’émettre des chèques !

À noter : les obligations des banques

Enfin, sachez qu’une banque n’est pas tenue de vous ouvrir obligatoirement un compte. Légalement, elle se doit uniquement de vous le signaler dans un courrier et de vous indiquer la démarche pour enclencher une procédure de « droit au compte ». Cela consiste à saisir la Banque de France, qui désignera d’office une banque contrainte à vous ouvrir un compte. Un dossier constitué de différentes pièces justificatives (pièce d’identité, lettre de refus, formulaire de demande d’intervention et justificatif de domicile) devra être déposé dans l’une des succursales de la Banque de France afin de déclencher la procédure.

Vous voulez en savoir plus sur un tel sujet ? Les Points C In Extenso organisent régulièrement des matinales, et l’un des sujets principaux est la relation banque-entreprise : rendez-vous à l’une de nos prochaines conférences pour rencontrer des experts et bénéficier de précieux conseils !

Découvrir les news Point C !

Partagez cet article
A propos de L’auteur

Carine Rota

Expert-comptable Associée

Carine accompagne depuis plus de 15 ans des chefs d’entreprise francophones et anglophones dans le développement de leur chiffre d’affaires, l’amélioration de leur rentabilité et l’optimisation de leurs choix fiscaux, sociaux et juridiques

Voir d'autres articles

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Démission + Création d’entreprise = Allocations chômage

A partir du 1er novembre 2019, les salariés qui démissionnent pour créer ou reprendre une entreprise pourront percevoir les allocations [...]

Conventions réglementées dans les sociétés : ce qu’il faut savoir sur la procédure de contrôle

Vous êtes dirigeant d'entreprise et vous avez organisé votre activité entre différentes sociétés, qui ont entre elles des relations [...]

Vous avez aimé cet article, vous avez une question ? Laissez un commentaire

Notre politique de protection des données personnelles.